Christophe Bevilacqua

Forum officiel pour tous les passionnés de l'oeuvre de Christophe !
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Concerts...
Dim 27 Aoû - 13:15 par jakies50

» Passage à la TV le 11 Fevrier...
Sam 11 Fév - 21:18 par DESIGNED57

» Concert du jeudi 02 février
Mer 1 Fév - 13:22 par odile

» 21 janvier 2017 EUROPE1
Ven 20 Jan - 19:15 par uber

» VENDREDI 9 DÉCEMBRE 2016
Jeu 15 Déc - 15:26 par jakies50

» Concert en Suisse
Dim 20 Nov - 13:18 par DESIGNED57

» Concert de Metz
Ven 18 Nov - 10:50 par DESIGNED57

» Fan-club officiel de Christophe
Mar 8 Nov - 12:24 par Invité

» Concert au Luxembourg...
Lun 7 Nov - 10:53 par DESIGNED57

Liens

Le site officiel (Capitol Universal)

La page Facebook officielle (admin Stéphanie, David, Pascal)

Le Twitter officiel (admin Capitol Universal, Stéphanie)

Le site de Fabien (admin Fabien)

Forum officiel Christophe Passion (admin David)

Chaîne Youtube officielle ThePpichard (admin Pascal)


Autres partenariats
Forum de Loane

Forum officiel de Phantom and the Ravendove
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 145 le Sam 15 Déc - 23:43

Partagez | 
 

 Article Novaplanet (avril 2013)

Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphanie

Stéphanie

Nombre de messages : 2238
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Article Novaplanet (avril 2013)   Sam 27 Avr - 0:09

=> http://www.novaplanet.com/novamag/14812/le-beau-bizarre

Jeudi 18 avril 2013 par Jean Rouzaud

Le beau bizarre

Un chanteur qui a tenu un demi-siècle mérite le respect.

Daniel Bevilacqua, alias Christophe, chanteur de charme depuis 1967, voix aiguë de chat écorché, look de jeune premier blond et dandy, a survécu aux tempêtes des modes et mieux : il a dérouté critiques et amateurs en changeant plusieurs fois de peau.

Aujourd’hui, il ressemble à Custer, ou Buffalo Bill, ou d’Artagnan, longs cheveux blonds ramenés en arrière, moustache en guidon de vélo, visage buriné et sapé en joueur de poker, bagues, bracelets et santiags au pied, à la fois fragile par sa petite taille, et carré par ses manières.

Comme Halliday ou Higelin, il est de la race des indestructibles, éternel survivant, accroché à ses convictions, à ses manières, à ses obsessions, à ses particularités. Christophe est un cas ; un cas à part.

A ses débuts, presque chanteur à minettes, yéyé, mais avec un plus, un supplément d’âme, un sens de la mélodie, un style néo-dramatique, loubard sentimental. Avec Nino Ferrer, Dutronc et Polnareff, il est dans le peloton de tête des inclassables.

A mesure des décennies et des influences, il s’envole, avec divers acolytes, tantôt rétro, tantôt glam et même novö, tenté par l’électro, boosté par les claviers, les ordinateurs, les nappes de synthés, il plane à travers les époques, les références, le loulou rital de Juvisy rêve et parvient à atteindre son propre paradis, fait de stars, de paillettes et de vraies envolées lyriques .

Les Rock critiques ont trouvé en lui des traces de ce maelstrom des références : Sparks, Bowie, Glitter, Pop satiné, cabaret, décadent sensible. Comme nous tous il a subi les chocs acoustiques, électriques, électroniques de toutes les trouvailles de la musique populaire.

Il énonce lui même ses coups de cœur : Brassens -inattendu , Brenda Lee -même voix électrique, John Lee Hooker -le blues, les Animals pour l’invasion british… jusqu’aux synthétiseurs et même le rockeur minimaliste Alan Vega , avec lequel il s’est produit en public.

On peut continuer d’énumérer avec lui toutes les comètes musicales et cinématographiques dans lesquelles il a puisé ses inspirations, ses images, ses travellings, ses plongées dans des univers indispensables au créateur éclectique qu’il est devenu… par couches successives.

Débarrassé de toutes les étiquettes, qui se sont décollées de lui comme les mues du serpent, le chanteur de charme Christophe a pu traverser le désert de la variété, en interprète, jusqu’à devenir un compositeur unique. Une trajectoire à la Bashung.

Chauffé au four des alchimistes, le magicien Christophe a opéré lui même sa propre transmutation, et nous revient fait d’un alliage inconnu et précieux, étrange et poétique.

_ Nouvel album : Paradis retrouvé . 13 titres inédits ( BMG . Motors)

_Tous les albums label motors réédités. ( offre spéciale)

_ MK2 cinema carte blanche à Christophe

(4 films : Shame de l’anglais mc Queen, Pierrot le fou de Godard, Badlands de Terrence Malick et Elephant man de Lynch)

_ Concert le 23 avril à 20 H 30 . Res. Sur mk2 .com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Article Novaplanet (avril 2013)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avril 2013
» Durbuy Rock Festival (19-20 avril 2013)
» Mika à New York 12 avril 2013
» [30 avril 2013] TMHT au Galaxie d'Amnéville.
» Gojira tournée 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Christophe Bevilacqua :: Christophe :: Presse-
Sauter vers: